LANCEMENT OFFICIEL DE LA VENTE LIBRE DE TIMBRE DE SOLIDARITE DANS LES MAIRIES DU DISTRICT D’ABIDJAN

Photo
M. DANHO Paulin, Maire d’Attécoubé et Président de l’Alliance des Maires et Responsables Municipaux contre le Sida a appelé le mercredi 27 juillet 2017 les populations ivoiriennes à avoir le reflexe d’achat du timbre de solidarité contre cette maladie.
Un appel qu’il a lancé à l’occasion de la cérémonie de lancement de la vente libre du timbre de solidarité dans les 13 communes du District Autonome d’Abidjan à l’Hôtel Communal de Cocody en collaboration avec le Fonds National de Lutte contre le Sida (FNLS).
Citant les chiffres de l’Enquête Démographique de Santé (EDS) de 2012, DANHO Paulin a rappelé que la ville d’Abidjan est la plus touchée des villes de Côte d’Ivoire avec un taux de prévalence de 5,1%. C’est dire selon lui, que les habitants du District d’Abidjan sont très exposés au VIH. Surtout que le Président de l’Alliance des Maires estime que pour les 20 prochaines années, l’essentiel des populations seront en ville. D’où la nécessité « d’assurer leur santé », selon lui. Il a exhorté les décideurs à faire preuve d’imagination dans le financement de la lutte contre le sida dans un contexte où l’aide internationale est en train de faire défaut. Et la vente du timbre de solidarité est un moyen de mobilisation interne des ressources pour financer la lutte contre le sida. « Chaque fois que lors d’un mariage, vous donnez le livret de famille, proposez aussi le timbre aux mariés. (…) Ça ne coûte que 100f. Chaque fois qu’un citoyen va faire un papier administratif à la mairie, proposez-lui le timbre. Il ne doit plus avoir de cérémonie sans que le timbre ne soit présent. (…) La communauté internationale a donné de l’argent, il est temps que nous prenions le relais », a galvanisé le Maire d’Attécoubé.
Dr. DJAKO Simplice, Inspecteur au Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique et Représentant de Madame la Ministre, a salué l’initiative de l’Alliance des Maires et Responsables Municipaux contre le Sida et du FNLS. « Elle va dans le sens de la pérennisation du financement de la lutte contre le sida. Car, le timbre a été introduit pour accroitre les ressources internes », a-t-il affirmé. Conseillant que « notre arme principale contre le sida doit être la solidarité ». 
M.TRAORE Lacina, Maire de Soubré, l’invité spécial de cette cérémonie, a témoigné de son expérience de vente du timbre de la solidarité dans sa commune.